La Saison : soirée avec L’Agit théâtre le 26 février

Pour poursuivre l’année 2016 avec un beau rendez-vous, La Saison vous a concoté une belle soirée : du théâtre avec la Compagnie de L’Agit.
Comme d’habitude vous pourrez arriver un peu avant 20h45 pour profiter du petit bar.
Les tarifs restent inchangés : 9€90 ou 5€ pour les adhérents et demandeurs d’emploi ou 1€ pour ceux qui ne peuvent vraiment pas plus.
Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/422693477905820/

Pour sa deuxième soirée de l’année 2016, La Saison vous propose deux spectacles de la compagnie de L’Agit.

La Saison - 26 février 2016 - Toulouse En Scène

>> FA’A’AMU
Cie L‘Agit – Tout public à partir de 13 ans – durée : 50 min.

Un ado, sa mère, une lettre où de vieux comptes sont réglés : « Salope ne prend qu’un p, mon chéri ! »
Situation banale, mais quand il s’agit d’une histoire d’adoption tout se complique…
Huitième pièce de Roger Lombardot écrite dans le cadre d’un cycle sur l’acteur unique, Fa’a’amu parle de l’amour filial à partir de l’adoption, questionnant de fait le droit du sang et les recherches d’ADN, déplaçant la filiation du champ de la génétique à celui de l’amour. C’est un formidable oratorio sur la légitimité de l’amour filial considéré comme un bien à défendre, à protéger, à revendiquer.

D’après un texte de Roger Lombardot
Avec : Marion Bouvarel
Mise en scène : Hélène Sarrazin
Création lumière : Patrice Lécussan
Création musicale / Son : Josselin Roche
Scénographie : Patrice Lécussan / Josselin Roche
Costumes : Sylvie Marcucci 

>> MAMAN REVIENT PAUVRE ORPHELIN
Cie L‘Agit – Tout public à partir de 13 ans – durée : 40 min.

C’est un enfant de 62 ans qui appelle sa mère, et aimerait qu’ils passent un dimanche heureux. Des voix lui répondent, issues de ses souvenirs, ses rêves ou ses cauchemars : sa mère, un Dieu qui peut peu, un anesthésiste inquiétant, un directeur de maison de retraite encombrant, et enfin son père qu’il n’a pas connu…
Un seul acteur , une seule présence,
mais toutes ces voix enchaînées,
bien là ,différentes, successives, liées
pour nous embarquer vers et dans un univers mental débridé,
celui d’un homme sur une charnière de sa vie,
un homme dans le no-man s land de l’hôpital, d’une salle de réveil, entre ses visions et ses souvenirs…

D’après un texte de Jean-Claude Grumberg.
Avec : François Fehner
Durée : 35 mn

Mise en scène : Jean Faure
Création lumière : Patrice Lécussan
Création musicale / Son : Josselin Roche
Scénographie : Patrice Lécussan / Josselin Roche
Costumes : Sylvie Marcucci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *